Seize grands patrons français, dont Antoine Frérot, ont co-signé un texte demandant « l’instauration d’une contribution exceptionnelle qui toucherait les contribuables français les plus favorisés » pour aider l’économie française.

Nous espérons tous que ce geste soit suivi d’action de la part du gouvernement et plus globalement de la société entière et qu’une prise de conscience approche.