Après des années de recherches intensives, les chercheurs de la Penn* viennent d’identifier une nouvelle protéine jouant un rôle important dans les réactions allergiques du nourrisson.  Cette protéine, appelée scientifiquement TSLP serait responsable de la réponse immunitaire incontrôlable observée notamment dans les cas de dermatite atopique du nouveau né.

Il n’est donc pas utopique d’espérer l’apparition dans quelques années d’une médicament permettant d’empêcher la survenue du problème cutanée majeur pouvant être observé chez nos chers bambins.